Retour menu                       Partition                       Air suivant
BONNIE DUNDEE


John Graham de Claverhouse, vicomte de Dundee, fut contradictoirement jugé par ses adversaires et ses partisans – monstre de cruauté pour les premiers qui le surnommèrent « le sanglant » - soldat humain et juste pour les seconds.
Il combattit en France pour le compte de Louis XIV puis rallia William d’Orange en Hollande à qui il sauva la vie lors d’une bataille.
     

De retour en Ecosse, il prend faite et cause pour les jacobites et remporte une éclatante victoire le 27 juillet 1689 à la passe de Killecrankie. 2000 écossais y mettent en déroute les 4000 anglais l’armée du général Mackay.
Hélas, il est tué dans l’action mais aura le temps d’assister à la victoire des siens avant de rendre le dernier soupir. Privé de leur meilleur stratège les écossais ne profiteront de l’avantage acquis et seront hélas écrasés et dispersés un mois plus tard à la bataille de Dunkeld.
  

La bataille de Killiecrankie aura marqué les esprits. Les vaincus tirèrent la leçon qu’il fallait construire des voies de communication plus rapides et moins dangereuses pour leurs troupes. Ils confièrent la direction des travaux (tracés, routes et ponts) au général Wade. Ce dernier réalisa un formidable ouvrage qui, aujourd’hui encore, constitue l’ossature principale des voies de communication de l’Ecosse. Quant aux vainqueurs, ils immortalisèrent leur victoire un siècle plus tard en créant la mélodie qui affubla à titre posthume le surnom de Bonnie (beau) Dundee à John Graham de Claverhouse, en la basant sur un poème de Sir Walter Scott. C’est aujourd’hui sous cette seule appellation de « Bonnie Dundee » qu’est connu John Graham de Claverhouse. Il est le seul à l’ignorer puisqu’il n’a jamais été ainsi appelé de son vivant.

      La passe de killicranckie et le soldier’s leap.

A cet endroit le soldat anglais Donald MacBean échappa à ses poursuivants en réussissant un saut de 5,5 mètres entre les deux rives durant lequel il perdit une chaussure.


Cette mélodie (reprenant une ancienne version appelée "Jockey’s Escape to Dundee" elle-même empruntée à une autre datant du XVIIème siècle intitulée "The Band at a Distance") a été composée par Charlotte Sainton-Dolby au 19ème siècle. Elle est devenue une marche officielle de plusieurs régiments Canadiens dont le Glengarry Highlanders. Elle a été plusieurs fois parodiée notamment par Rudyard Kipling dans le Livre de la jungle.





LES PAROLES DE BONNIE DUNDEE

Cette version est (entre autres) chantée par les Corries.



To the Lords o’ Convention
’twas Claverhouse spoke
E’er the King’s crown go down
there are crowns to be broke
So each cavalier who loves honour and me
Let him follow the bonnets
o’ Bonnie Dundee

Chorus
Come fill up my cup, come fill up my can
Come saddle my horses and call out my men
Unhook the West Port and let us gae free
For it’s up with the bonnets o’ Bonnie Dundee

Dundee he is mounted and rides up the street
The bells they ring backward,
the drums they are beat
But the provost douce man says just let it be
For the toon is well rid o’ that devil Dundee

Chorus

There are hills beyond Pentland
and lands beyond Forth
Be there lords in the south,
there are chiefs in the north
There are brave downie wassles
three thousand times three
Cry hey for the bonnets o’ Bonnie Dundee

Chorus

And awa tae the hills, tae the lee and the rocks
Ere I own a userper I’ll couch with the fox
So tremble false whigs in the mid’st o’ yer glee
For ye’ve no seen the last o’ my bonnets and me

Chorus * 2

  

  Aux Lord de la convention,
  Claverhouse s’adressa
  Avant celle du roi
  bien des têtes choiront
  Que chaque cavalier de son honneur épris
  se rallie aux bonnets
  de Bonnie Dundee

  Refrain
  Venez remplir ma coupe, venez remplir ma gourde
  Venez seller mes chevaux et appeler les miens
  Quittez le port de l’ouest et soyez libre
  de suivre les bonnets de Bonnie Dundee

  Dundee sur son cheval remonte la rue
  Les cloches sonnent à toute volée
  et les tambours battent
  Le prévôt, un homme avisé, dit “laissez partir
  ce diable de Dundee”

  Refrain

  Il y a des collines au delà de Pentland
  et des terres après le Forth
  Les seigneurs sont au sud,
  les chefs de clan au nord
  Mais il y a
  Neuf mille courageux
  qui supportent les bonnets de Bonnie Dundee

  Refrain

  Loin dans les montagnes ventées et rocailleuses
  à l’usurpateur je préfère partager la tannière
  Tremblez maudits Whigs et vivez vos derniers instants de joie
  Car vous ne m’avez pas encore vu, moi et mes bonnets

  Refrain * 2



SUGGESTION(S) VIDEO(S)

The Corries

The McCalmans






- Cette page a été consultée 5445 fois -

Copyright © 2009-2016 Stéphane BÉGUINOT, All Rights Reserved.