Retour menu                       Partition                       Air suivant
THE GREEN HILLS OF TYROL



Le Tyrol est une région alpine d’Europe centrale. Autrefois province autonome, il a été divisé en 1919 par le traité de Saint-Germain-en-Laye en deux parties distinctes : le Tyrol du Nord et de l’Est (Bundesland), land autrichien dont la ville principale est Innsbruck et le Trentin-Tyrol du Sud, région italienne dont la ville principale est Trente.

Ce chant a été écrit pour tous les soldats écossais tombés loin de leur patrie. Il est aussi connu sous l’appellation de "A Scottish Soldier". C’est l’une des plus anciennes mélodies jouées par les pipe bands. Originellement tiré de l’opéra de Rossini "William Tell", il a été retranscrit pour la cornemuse en 1854 par le Pipe Major John MacLeod (réputé pour son altruisme et son amabilité) après qu’il l’eut entendu joué par un groupe militaire de Sardaigne alors qu’il servait pendant la guerre de Crimée dans le régiment du 93ème Sutherland Highlanders.

Ce régiment, sous les ordres de Sir Colin Campbell, participa à la fameuse bataille de Balaclava. La cavalerie lourde russe tenta de s’emparer du port dont la prise aurait mis un terme à la campagne militaire. Plutôt que de former le traditionnel carré, le régiment lui opposa une défense élastique sur deux lignes faisant alternativement feu. La cavalerie ennemie fut décimée et achevée par une charge à la baïonnette.   

Cet exploit fut immortalisé par un correspondant du Times, présent sur place, qui vanta la bravoure des soldats britanniques masquant ainsi la débâcle, le jour même, de la cavalerie légère britannique. Le conflit allait donc se prolonger jusqu’à l’hiver.

A l’issue de la campagne de Crimée le 93ème Sutherland Highlanders sera envoyé en Inde réprimer une mutinerie. Le pipe major MacLeod se distinguera au siège de Lucknow en s’infiltrant le premier à travers la brèche ouverte en jouant de la cornemuse.

        


LES PAROLES DE GREEN HILLS OF TYROL


La version proposée ci-dessous, la plus courante, est celle chantée par Andy Stewart.



There was a soldier, a Scottish soldier,
Who wandered far away and soldiered far away,
There was none bolder, with good broad shoulders,
He fought in many a fray and fought and won.
He’s seen the glory, he’s told the story,
Of battles glorious and deeds victorious.
But now he’s sighing, his heart is crying,
To leave these green hills of Tyrol.

Chorus
Because these green hills are not Highland hills
Or the Island’s hills, they’re not my land’s hills,
As fair as these green foreign hills may be
They are not the hills of home.

And now this soldier, this Scottish soldier,
Who wandered far away and soldiered far away,
Sees leaves are falling, and death is calling,
And he will fade away, on that dark land.
He called his piper, his trusty piper,
And bade him sound away, a pibroch sad to play,
Upon a hillside, a Scottish hillside
Not on these green hills of Tyrol

Chorus

And now this soldier, this Scottish soldier,
Who wanders far no more, and soldiers far no more,
Now on a hillside, a Scottish hillside,
You’ll see a piper play this soldier home.
He’s seen the glory, he’s told the story,
Of battles glorious, and deeds victorious;
But he will cease now, he is at peace now,
Far from these green hills of Tyrol

Chorus

  

  Il était un soldat, un soldat écossais
  qui guerroyait loin de sa patrie
  Nul ne lui était plus audacieux et robuste
  Il combattit dans de nombreuses mêlées toutes victorieuses.
  Il a vu la gloire et raconté l’histoire
  des actes de bravoure émaillant ses glorieuses batailles.
  Mais à présent il soupire et son coeur pleure
  de quitter ces collines verdoyantes du Tyrol.

  Refrain
  Parce que ces collines verdoyantes ne sont pas celles des Highlands
  ni celles des îles, terres de ses ancêtres.
  Aussi douces ces vertes collines puissent-elles être
  elles ne sont pas celles de ma patrie.

  Et maintenant, ce soldat, ce soldat écossais
  qui sillonnait au lointain, guerroyant
  voit les feuilles tomber et la mort l’appeler
  Il va disparaitre sur cette triste terre.
  Il appela son sonneur, son fidèle sonneur,
  et lui enjoignit de jouer un triste pibroch
  afin que la mélodie le transporte au loin, par delà les collines
  vers celles d’Ecosse et pas celles verdoyantes du Tyrol.

  Refrain

  Et maintenant, ce soldat, ce soldat écossais
  Ne parcourra plus le monde, ni ne combattra.
  Aujourd’hui, sur une colline écossaise
  Vous verrez toujours un sonneur jouer en souvenir du soldat
  qui a vu la gloire et dont on raconte l’histoire
  des actes de bravoure qui émaillèrent ses glorieuses batailles.
  Mais tout est fini maintenant, il repose désormais en paix
  loin des collines verdoyantes du Tyrol.

  Refrain



SUGGESTION(S) VIDEO(S)

Andy Stewart







- Cette page a été consultée 6371 fois -

Copyright © 2009-2016 Stéphane BÉGUINOT, All Rights Reserved.