Retour menu                       Partition                       Air suivant
SCOTS WHA HAE



Longtemps considéré comme l’hymne national écossais, il a été supplanté par "Scotland the Brave" puis "Flower of Scotland". Les paroles qui débutent par « Nous sommes écossais par le sang des Wallace… » ont été écrites par R. Burns en 1793.
Le poète a imaginé Robert the Bruce s’adressant à ses troupes avant la très célèbre bataille victorieuse de Bannockburn qui offrit, à compter de 1314, plusieurs siècles d’indépendance à l’Ecosse. En prétendant avoir été inspiré par ce glorieux combat pour la liberté, le poète dévoilait de manière déguisée sa sympathie pour la cause révolutionnaire française (la France était entrée en guerre contre l’Angleterre le 1er février 1793) et par la même occasion à d’autres luttes de mêmes natures notamment celle du mouvement radical écossais. Son leader, accusé de sédition et trahison pour avoir incité les écossais à se soulever contre l’Angleterre, fut condamné à 14 années d’exil en Australie. Sort qu’aurait sans doute eu à partager le poète s’il avait affiché plus clairement ses sympathies.   

Pour écrire sa chanson Robert Burns s’est basé sur un vieil air patriotique traditionnel écossais « Hey Tuttie Tattie » (titre supposé imiter le son d’une trompette) qui aurait été joué par l’armée de Bruce avant la bataille de Bannockburn et qui, sous l’appellation de « Fill up your bumpers high / remplissez vos coupes à ras bord » (1718), aurait servi de chant de rassemblement aux Jacobites. Cet air aurait également été joué par les troupes écossaises accompagnant Jeanne D’Arc entrant dans Orléans et par la garde écossaise personnelle du roi de France lorsque ce dernier alla se faire couronner à Reims.

          
Lorsque Robert Burns présenta à la publication cette chanson à la fin août 1793, son éditeur George Thomson et les experts considérèrent que les paroles valaient mieux que la musique. Le poète dut à contrecoeur la changer pour « Lewie Gordon » et adapter son texte en modifiant la quatrième ligne de chaque strophe. A sa mort, on restaura la mélodie et les paroles originales. Le succès populaire enthousiaste qui s’ensuivit prouva que les choix initiaux du poète étaient les bons.


LES PAROLES DE SCOTS WHA HAE




’Scots, wha hae wi’ Wallace bled,
Scots, wham Bruce has aften led,
Welcome tae your gory bed
Or tae victory!

’Now is the day, and now is the hour:
See the front of battle lour,
See approach proud Edward’s power
Chains and slavery!

’Wha will be a traitor knave?
Wha will fill a coward’s grave?
Wha sae base as be a slave?
Let him turn, and flee!

’Wha for Scotland’s King and Law
Freedom’s sword will strongly draw,
Freeman stand or freeman fa’,
Let him on wi’ me!

’By oppression’s woes and pains,
By your sons in servile chains,
We will drain our dearest veins
But they shall be free!

’Lay the proud usurpers low!
Tyrants fall in every foe!
Liberty is in every blow!
Let us do or dee!

  

  Ecossais en qui coule le sang de Wallace
  Ecossais que Bruce a si souvent menés
  Accepte de mourir
  ou de vaincre !

  Le jour et l’heure sont maintenant venus
  Vois ici bas la ligne de front
  et regarde les troupes du fier Edouard
  venues t’asservir !

  A celui, assez coquin pour trahir
  A celui trop couard pour faire face
  A celui qui veut demeurer esclave
  Je dis : tourne le dos et fuis !

  A celui qui soutient la cause du roi d’Ecosse
  et brandit fermement l’épée de la liberté
  A cet homme libre qui survit ou meurt,
  Je dis : rallie-toi à moi !

  Face à l’oppression et la douleur;
  Face à nos fils entravés,
  que le sang pur qui coule dans nos veines
  Nous affranchisse !

  Renverse l’usurpateur !
  A chaque ennemi défait, un tyran disparait !
  Notre liberté s’acquiert à chaque fait d’arme !
  Laissez-nous vaincre ou mourir !



SUGGESTION(S) VIDEO(S)

Joan of Arc

Scots Wha Hae Karaoké






- Cette page a été consultée 7564 fois -

Copyright © 2009-2016 Stéphane BÉGUINOT, All Rights Reserved.