Retour menu                       Partition                       Air suivant
WHEN THE BATTLE IS OVER



Cette mélodie ne fait référence à aucune bataille en particulier. C’est un air de retraite essentiellement joué par les troupes lorsqu’elles rentrent à la caserne ou au campement en fin de journée. Elle a été progressivement introduite dans les répertoires de cornemuse dans la période située entre la guerre des Boers et la première guerre mondiale.
C’est une composition du Pipe Major William Robb, du Argyll and Sutherland Highlanders, datant du XIXème siècle. Il s’est très largement inspiré d’une mélodie "The Last Rose of Summer" (dont il n’a qu’adapté le tempo à la cornemuse) écrite en 1805 par Thomas Moore, un poète irlandais. Ce dernier, né à Dublin le 28 mai 1779, voyagea en Europe et notamment en France où il fut accueilli à Sèvres près de Paris par la famille de Martin de Villamil entre 1820 et 1822. En 1849, il tomba dans la démence sénile et mourut à Sloperton, le 25 février 1852.
  



LES PAROLES DE "WHEN THE BATTLE IS OVER"

La version chantée la plus connue reste celle écrite en 1961 par Andy Stewart.



When the Battle’s Over
I returned to the fields of glory,
Where the green grasses and flowers grow.
And the wind softly tells the story,
Of the brave lads of long ago.

Chorus
March no more my soldier laddie,
There is peace where there once was war.
Sleep in peace my soldier laddie,
Sleep in peace, now the battle’s over.

In the great glen they lay a sleeping,
Where the cool waters gently flow.
And the gray mist is sadly weeping,
For those brave lads of long ago.

Chorus

See the tall grass is there awaiting,
As their banners of long ago.
With their heads high forward threading,
Stepping lightly to meet the foe.

Chorus

Some return from the fields of glory,
To their loved ones who held them dear.
But some fell in that hour of glory,
And were left to their resting here.

Chorus

  

  Lorsque la bataille cessa
  Je suis retourné au champ d’honneur
  Où les herbes vertes et les fleurs poussent
  et le vent raconte doucement l’histoire
  des braves montagnards d’autrefois.

  Refrain
  Cesse de marcher mon jeune soldat
  La paix a succédé à la guerre
  Dors en paix mon jeune soldat
  Dors en paix la bataille est finie.

  Dans les profondes vallées, ils dorment allongés
  là où l’eau fraiche coule doucement
  et la morne brume pleure tristement
  pour tous ces braves montagnards d’autrefois.

  Refrain

  Regarde les hautes herbes qui attendent ici
  Comme leurs bannières d’autrefois
  avec leurs étendards hissés droit devant
  marchant d’un pas léger sus à l’ennemi.

  Refrain

  Certains revinrent du chant d’honneur
  vers leurs bien-aimées qui attendaient leur amour.
  Mais certains sont tombés au champ d’honneur
  et y ont été abandonnés/laissés à leur repos.

  Refrain



LES PAROLES DE "THE LAST ROSE OF SUMMER"



Left blooming alone;
All her lovely companions
Are faded and gone;
No flower of her kindred,
No rosebud is nigh,
To reflect back her blushes,
To give sigh for sigh.

I’ll not leave thee, thou lone one!
To pine on the stem;
Since the lovely are sleeping,
Go, sleep thou with them.
Thus kindly I scatter,
Thy leaves o’er the bed,
Where thy mates of the garden
Lie scentless and dead.

So soon may I follow,
When friendships decay,
From Love’s shining circle
The gems drop away.
When true hearts lie withered
And fond ones are flown,
Oh! who would inhabit,
This bleak world alone?

  

  Seule encore en fleur
  toutes ses jolies compagnes
  sont fanées et ont disparues ;
  aucune fleur de sa famille
  aucun bouton de rose n’est assez proche
  pour réfléchir sa couleur rose
  pour rendre un soupir au soupir

  Je ne la laisserai pas seule
  se languir sur sa tige !
  Depuis que la belle s’est endormie
  je dors près d’elle.
  Gentiment, je disperse
  ses pétales au-delà du lit
  où ses compagnons de jardin
  se couchent sans parfum et meurent.

  Bientôt mon tour viendra
  lorsque l’amitié flétrit
  dans le cercle radieux de l’amour
  les pétales tomberont.
  lorsque les coeurs sincères se faneront
  et que les meilleurs se seront envolés
  Oh ! Qui pourra encore habiter seul
  ce monde devenu sans espoir ?



SUGGESTION(S) VIDEO(S)

Andy Stewart

The Last Rose of Summer






- Cette page a été consultée 4764 fois -

Copyright © 2009-2016 Stéphane BÉGUINOT, All Rights Reserved.